One Piece RPG : Rebirth


 

Partagez | 
 

 Faust VIII, Le Docteur Fou... Amoureux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Faust VIII
« Pirate »
“Méphistophélès„
•• Moderateur••

Messages : 48
Date d'inscription : 21/11/2010
Mer d'Origine : Drum - Grand Line

Feuille de personnage
Niveaux:
30/100  (30/100)
Expérience:
29/500  (29/500)
Statistiques:
MessageSujet: Faust VIII, Le Docteur Fou... Amoureux   Mer 1 Déc - 0:36

    Identity Card
    •• Nettoyer la chair, jusqu'aux os...



      • Dénomination : Johann Faust VIII
      • Âge: 25 ans
      • Race : Humain
      • Sexe : Homme
      • Faction : Pirate
      • Grade souhaité : Médecin de Bord
      • Équipage Souhaité : Soul Mower
      • Métier : Médecin, Nécromancien
      • Aptitude de Métier : Haute médecine et Nécromancie (Alchimie)
      • Fruit du démon | Capacité demandé(e) : Hono Hono no Mi, le Fruit des os, permet de contrôler la masse osseuse grâce au toucher. Ainsi, Faust peut également faire sortir des os de son corps et en modeler la forme et la résistance pour en faire des armes ou des projectiles.
      • Armement : Faust utilise généralement une lame de guillotine attachée à un bâton. Grâce à la nécromancie, il peut aussi réanimer le corps des morts pour en faire des soldats.
      • Objectif principal et/ou secondaire : Trouver le secret de la résurrection pour pouvoir découvrir le monde avec sa défunte bien-aimée.
      • Rang personnel au personnage désiré (surnom) :


    •• On the wheelchair



    Faust est un jeune homme de 25 ans, blond aux yeux bleus, environnant les 2 mètres… sur papier. En effet, on voit clairement sur Faust que la vie a beaucoup ternit ces caractéristiques plutôt positives.
    Sa grande taille est minimisée par les différentes courbures étranges que prend le corps du docteur lorsqu’il n’est pas assit dans son fauteuil roulant. Ses cheveux sont tellement délavés qu’ils sont presque blancs et dans ses yeux clairs entourés de cernes noires, résonne un vide très profond.
    Des traces d’usure et de fatigue marquent clairement le visage pâle de Faust qui a plus l’air d’un vieillard que d’un jeune homme de 25 ans dans sa période glorieuse.

    N’arrivant presque plus à dormir de façon naturelle et nécessitant généralement un coma contrôlé par ses soins pour reposer son cerveau, Faust a presque constamment les paupières à moitié fermées et des poches sous les yeux. Cela, en plus de la prise de morphine, lui donne généralement un air planant, défoncé et rêveur accentué par ses lèvres décolorées souvent étirées dans un sourire niais.
    Il porte parfois des lunettes pour corriger le minuscule défaut de vision qu'il a. Les gens normaux ne verraient pas la différence, mais ce détail aggace énormément le docteur méticuleux, adepte de la précision, et même de la perfection dans la pratique de son "art".

    Ses cheveux de structure légère flottent dans la moindre brise, lui donnant toujours une allure décoiffée, « sortant du lit ». De plus, arrivant au niveau des épaules, ses cheveux sont trop longs pour être considérés courts, mais trop courts pour être considérés longs, montrant l’aspect négligé de Faust qui ne place pas le soin de la coiffure dans ses priorités.

    Sur son cou, souvent masqué par sa chevelure ou le col de sa chemise ou son écharpe, est tatoué un collier gris très discret de symboles et formules nécromanciennes que le docteur avait inventé pour améliorer l’efficacité de ses sorts et diminuer la longueur des rituels nécessaires.

    Considérant la nourriture seulement comme une substance nécessaire à la survie d’un être vivant, Faust ne mange que pour rester en vie et souffre donc d’une maigreur effrayante. Son corps est essentiellement constitué d’os et de muscles, mais même ses muscles ne sont pas très développés du fait qu’ils ne sont pas beaucoup sollicités dans les mouvements du docteur. En effet, étant constamment sous anesthésie pour éviter les douleurs, le docteur se déplace principalement grâce à ses pouvoirs liés au fruit du démon, lui donnant souvent des airs de pantin désarticulé dont chaque membre est capable de bouger indépendamment des autres.
    Traces de ses diverses pratiques et expériences, de nombreuses cicatrices lui recouvrent le corps (ou ce qui en reste). Sur son torse, on peut apprécier une mosaïque assez variée de différents morceaux de peau qu’il avait utilisée pour se rafistoler lui-même.

    Adepte du rafistolage autant avec son corps qu’avec ses habits, il porte souvent des vêtements troués ou abimés et réparés grossièrement.
    Etant constamment anesthésié, Faust ne ressent pas les changements de température, c’est pourquoi il souvent très légèrement vêtu d’un pantalon noir de cuir léger et d’une chemise blanche ou d’une grand blouse de médecin lui arrivant jusqu'aux chevilles, qu’il utilise pour recouvrir Elysa en publique. En revanche, n’étant pas anesthésié à partir du coup, le jeune homme frileux se couvre souvent de grandes écharpes et de chapeaux.
    Lorsqu’il est assit dans sa chaise roulante en public, il cache généralement son bout de jambe manquant et sa femme qu’il garde assise sur ses genoux, par une grande couverture.
    Sa chaise roulante est en acier très résistant dont les roues sont changeables pour s’adapter à différents terrains (ville, neige, verglas, pente…). Elle est assez large et aussi assez lourde à cause de tout l’équipement que le docteur à l’habitude de stocker dans les grandes sacoches situées en dessous du sièges et des accoudoirs..
    Lorsqu’il n’utilise pas sa chaise roulante, Faust utilise le squelette de son chien Frankenstein qu’il s’épare en deux et contrôle avec le Hono Hono no mi pour remplacer ses jambes.
    En tant que médecin respecté et respectable, Faust porte toujours des gants en latex de diverses couleurs et des jambières en acier solide dans lesquelles il conserve le matériel de survie minimum (fil à recoudre, remèdes, bandages, anesthésiant...).

    Morte depuis quelques années, enterrée puis exhumée, Elysa est le squelette de la femme de Faust. Ses ossements sont longs et fin, sauf pour la partie basse de ses jambes constituée des os un peu plus épais du docteur. Sur la surface du squelette, reste de la chair en putréfaction que Faust nettoie tout les jours avec dévotion pour soigner sa dulcinée. Quelques cheveux longs et blonds tiennent encore sur le crâne de sa bien-aimée, dernières traces d'une réelle beauté passée. Même si Faust arrive encore à lire la beauté de son visage et son corps par dessus les os, Elysa apparaitra aux autres comme un monstre répugnant et effrayant.

    •• In my Head



    Faust est un homme à l'équilibre mental très faible qui sombre très rapidement dans des crises de folie incontrôlables à la moindre contrariété. Heureusement pour les gens qui l'entourent, le seul sujet qui le fâche est lorsqu'on critique sa femme ou l'on se moque de son ambition de la ressusciter. La folie est un moyen pour lui de transformer ses frayeurs en colère qui détruira quiconque tente de lui imposer la vérité.

    Lors de ses crises de folie, il est presque inarrêtable et son retour à la raison se fait soit par annihilation de la source du problème, soit par une raison bien plus aléatoire.
    Sans craintes ni limite à part pour la sécurité d'Elysa, le docteur reprend rapidement ses allures de scientifique fou sadique considérant les hommes comme de simples rats de laboratoire.
    En temps normal, il est très gentil, serviable, doux, courtois et poli. Un vrai gentleman selon l'éducation d'Elysa. Et malgré une nature assez renfermée qui l'entraine souvent à s'isoler avec sa douce, Faust aime aider les gens et ne supporte pas perdre quelqu'un sous ses soins que ce soit un ami, un inconnu ou même un ennemi et tient à faire les choses jusqu'au bout et avec soin.
    Faust est aussi assez craintif, prudent, précautionneux. Il est loin d'être peureux mais en addition avec sa grande intelligence et sa capacité d'observation et d'analyse, cela fait de lui quelqu'un de très sage et réfléchi.

    Sa femme Elysa ne quittera jamais ses côtés, même étant un squelette où des lambeaux de chair se décomposent encore. Elle semblera souvent animée par le souvenir que Faust avait d'elle.
    Etant persuadé que sa compagne est bien physiquement mais aussi spirituellement présente à ses côtés, le docteur a souvent des conversations naturelles avec elle, même si les observateurs extérieurs n'en capteront que la partie du docteur. En revanche, après un certains temps, sûrement affectés par l'attitude naturelle du docteur envers sa femme, les gens autour de Faust auront tendance à considérer Elysa comme une vraie personne a leur tour. Certains lui adresseront même parfois la parole avec un certain degré de dérision.

    Faust passe la majeur partie de son temps à bichonner sa bien-aimée, lui parler, lui apprendre de nouvelles choses mais aussi dépoussiérer avec soin les petits bouts de chair en putréfaction se détachant du squelette d'Elysa. Il conserve tout : poussière, chair, tendon, muscle, bout d'os, ongle, cheveux, etc, dans de petites fioles qu'il soigne tout autant que le squelette de sa femme, bien qu'il ne les garde pas toujours avec lui.
    Même si Elysa n'est qu'un corps, le jeune homme est prêt à se sacrifier pour lui éviter la moindre blessure, c'est pourquoi il évite de l'utiliser en combat, et si nécessité est, il la renforcera par tout les moyens, créant ainsi une espèce de super squelette.

    En plus de son amour inconditionnel pour sa femme, Faust est aussi quelqu'un de très loyal qui, se raccrochant à une personne comme pilier, retrouvera une stabilité d'esprit acceptable et se montrera très serviable. Il se bat sans hésitation aux côtés de ses amis même si sa volonté n'égalera jamais ses élans protecteurs envers sa femme. S'il sent qu'un danger trop important la menace, il sera cependant contraint de rester en retrait.

    Habitué à un certain confort dans son style de vie depuis son enfance, il est quelqu'un de psychologiquement mais aussi physiquement délicat. Même s'il a tendance à négliger son repos et sa nutrition, le jeune homme est assez capricieux et frileux et ne supporte pas la douleur qui lui fait rapidement perdre la raison. Aussi pour garder une certaine concentration et s'empêcher de penser à autre chose (comme la mort de sa femme), il a gardé l'habitude de rester constamment sous morphine et divers autres antidouleurs et anesthésiants. Ainsi, il a généralement l'air endormi, planant, mou et inoffensif mais sa réflexion et sa vivacité d'esprit et de corps restent toujours d'une efficacité surprenante.

    •• In my Memory and my Flesh ... It's Our Story.


    Une belle vie, au début...

    Faust est né héritier unique d'une grande lignée de docteur très réputés s'étant installés dans le Royaume de Drum, sur Grand Line. Depuis enfant, il baigne dans l'univers de la médecine et acquiert des connaissances et capacités à une vitesse foudroyante, en observant ses parents faire ou en lisant des livres. Fils unique, il a peu de camarades de jeux et ne cherche pas particulièrement la compagnie des autres enfants de son âge, "trop bêtes" pour le jeune prodige. Il abandonna l'école dès 9 ans pour s'instruire seul, s'éloignant définitivement des personnes autres que ses parents et le personnel médical les accompagnant. A 15 ans, il avait déjà accumulé tout le savoir médical de l'île et aidait avec succès les grands chirurgiens réputés qu'étaient ses parents. Etant des médecins très connus dans la première partie de Grand Line, ils soignèrent de nombreuses maladies rares et de cas désespérés venant de loin pour une consultation en payant une taxe au roi.
    Cependant, alors que ses parents étaient occupés à soigner leur patients, le jeune Faust de nature déjà très solitaire, finissait toujours seul, curieux et assoiffé de connaissance au point de ne plus se satisfaire des simples connaissances humaines. Après la maitrise de la haute médecine, n'aidant plus beaucoup ses parents, lassé par ces maladies qui n'avaient plus de mystère pour lui, le jeune garçon commença à mener des expériences plus sombres par lui-même. Grondé lorsqu'il mettait en péril la vie d'autrui, il commença à s'injecter des pathologies rares pour en étudier les symptômes et trouver de nouveaux remèdes pour les soigner ou faire diverses autres expériences sur lui même. Ne supportant pas la douleur, il prit l'habitude d'anesthésier lui-même les parties concernées avant de commencer les expériences qui devinrent de plus en plus dangereuses. Il s'intéressa aussi à des pratiques plus obscures comme sciences occultes, alchimie, la nécromancie...
    Le voyant ainsi décliner et collectionner de plus en plus de cicatrice, Elysa, la voisine du jeune Faust l'obligea à passer plus de temps avec elle pour l'éloigner de ses passe-temps morbides et reprocha aux parents de Faust de ne pas bien s'occuper de lui. Etonnés, amusés et un peu désolés de la vérité qui sortait de la bouche de la petite enfant, ils forcèrent leur fils à accompagner Elysa, au grand désespoir du jeune homme assez renfermé. A fort caractère, la jeune fille du patron de la taverne du village de Cocoa était la seule à ne pas fuir le jeune Faust qui disséquait déjà plus que des animaux. Au départ très retissant, Faust se vit contraint d'étudier et d'apprécier la faune et la flore de l'île de Drum avec la jeune demoiselle et bientôt, à travers de nombreux livres, la biosphère du reste du monde. Il découvrit ainsi, grâce à Elysa, de nombreux remèdes et médicaments à base de plantes et étudia plus profondément la médecine liée aux animaux (même si Elysa n'appréciait pas que Faust les dissèque tous). Intéressé par ce qu'Elysa lui proposait, il commença à apprécier la présence toujours autoritaire mais joyeuse de la petite fille qui se donnait un mal fou à trouver des sujets qui inspireraient l'érudit. Il apprit aussi à rester modeste et poli devant les gens sous le regard menaçant de sa gardienne et réussit ainsi à ne pas paraitre trop en marge. S'ouvrant petit à petit, il réussit à avoir quelques amis et s'abaissa même à se battre avec un garçon trop insistant avec Elysa qui en fut très amusée.

    Au fur et à mesure de leurs aventures et découvertes, les deux jeunes enfants devinrent adolescents et tombèrent follement amoureux. Le terme leur paraissait alors très étrange, mais ils avaient décidé de ne jamais se séparer pour toujours continuer leur exploration. Ils en vinrent donc à se marier à leur majorité sous le regard attendri et la bénédiction de l'île et s'installèrent peu après dans une petite maison dans la forêt, à mi-chemin entre le village de Cocoa et celui de Bighorn, avec leur chien Frankenstein (que Faust promit de ne pas disséquer vivant). Beaucoup de malades riches venaient des quatre coins du monde pour s'offrir les soins des célèbres médecins qu'étaient les parents de Faust, à tel point que les villageois malades ne trouvaient plus de soin à leur mesure. Pour cela, le jeune couple marié ouvrit une petite clinique prioritaire aux villageois et habitants de Drum plaçant leur rêve commun de prendre la mer et explorer le monde ensemble au second plan.
    Elysa savait bien que le jeune homme détestait soigner les maladies courantes qui affectaient les habitants de Drum, généralement à cause du froid et d'une alimentation pas assez diversifiée, mais Faust semblait comblé par la seule compagnie de sa bien-aimée. Il restait émerveillé et amusé devant les efforts qu'ils devaient tout deux fournir pour apprendre à Elysa les bases de la médecine et en faire une bonne infirmière.
    Les jours étaient simples. Le matin, le couple se réveillait main dans la main d'un sourire rayonnant. Madame Faust s'absentait pour aller faire des achats alors que le Docteur Faust ouvrait la clinique pour accueillir ses premiers patients. Ils se rejoignaient ensuite quelque part pour prendre leur déjeuner ensemble et commencer leur tournée dans chaque village. Alors que Faust soignait les maux physique de ses patients, Elysa se révélait être d'un très grand soutien pour les personnes âgées et isolées. Ils rentraient ensuite ensemble chez eux et passaient la soirée à découvrir et apprendre de nouvelles choses ensembles. Tous les jours se ressemblaient et c'était parfait comme cela. Mais un bonheur aussi intense, même simple, ne pouvait être qu'éphémère.

    La fin de tout

    C'est donc un jour comme un autre où le jeune Dr Faust faisait des consultations dans sa maison reculée dans la forêt, qu'un équipage de Pirates envahit l'île en quelques heures, saccageant les commerces, brûlant des maisons et tuant ceux qui ne fuyaient pas. Dans l'intention de prendre le commandement de l'île, ils tuèrent le roi et sa cour, ainsi que les parents de Faust, médecins attitrés du roi.
    Alors loin des combats, le docteur et ses patients ne fut averti qu'après le massacre par un villageois blessé qui vint lui demander de l'aide. Ils se précipitèrent donc d'abord à Bighorn où les Pirates avaient commencé leur invasion.
    Mais avant de s'attarder pour soigner les blessés ou les mourants, le jeune adulte s'empressa de retrouver sa femme qui s'était excusée quelques heures auparavant pour faire des achats à Cocoa. La ville était tout autant dévastée et quelques pirates y accomplissaient encore leur sombre besogne alors que leur chef menait la bataille contre la maigre armée qui protégeait le château du roi. Ignorant les malfrats, il ne découvrit personne près des divers commerces de la ville et trouva le père d'Elysa mourant devant les portes de sa taverne. Il réussit à réanimer le vieil homme qui lui indiqua qu'Elysa s'était rendue sur la plus haute montagne de Drum pour visiter les parents de Faust qui travaillaient alors dans les laboratoires du château royal. Affolé et aveuglé par son amour inconditionnel pour sa femme, il laissa l'homme retourner dans l'agonie et fonça tête baissé vers les nacelles qui permettaient de monter au lieu dit. Il engagea un combat rapide avec les pirates qui gardaient le mécanisme. Même s'il n'était pas habitué à se battre, le docteur les mit hors de combat aisément grâce à ses connaissances en médecine qui lui permirent d'assainir avec précision des coups efficaces ciblant divers nerfs et organes. Les pirates ne semblaient pas très puissants mais s'étant répandus sur l'île à une vitesse incroyable, ils devaient être très nombreux.

    En effet, arrivé en haut de la plus grande montagne après un pédalage effréné où il s'empêcha de penser aux dangers qu'encourait sa femme, le jeune docteur ne trouva que quelques pirates pillant les cadavres des soldats du rois, éparpillés sur le champ de bataille qui s'étalait devant les portes du château. Ne voulant pas se rendre à l'évidence, il essaye de rentrer en force et se précipita dans le château en criant le nom de sa bien-aimée. Naturellement il fut attaqué de tous les côtés par une cinquantaine de pirates qu'il ne put combattre. Il fut rapidement arrêté et amené devant Daiwaru, le capitaine de l'équipage. On ne le tua pas tout de suite car ayant vaincu leurs confrères qui gardaient les nacelles, il fut considéré comme un esclave potentiel. Alors que le capitaine l'examinait, intéressés par les diverses cicatrices qui parcouraient déjà le corps du jeune homme de seulement une vingtaine d'année, le docteur se forçait désespérément à ne pas comprendre de l'attitude posée des pirates et de l'absence de prisonniers que sa femme avait été tuée. Sombrant lentement dans le désespoir et la folie, Faust commença à se persuader que Daiwaru allait lui rendre sa bien-aimée et se présenta poliment devant le capitaine. Celui-ci hésitait entre la curiosité pour les capacités du jeune homme et la colère qu'il ait tué des membres de son équipage. Mais ayant tellement de camarades de piraterie et apprenant que Faust était un médecin très talentueux, il décida d'en faire son médecin personnel.

    La folie décadente

    Les jours suivant l'invasion, Faust fut enfermé dans le château et il erra les lieux à la recherche de sa bien-aimée sans accorder un regard aux nombreux cadavres que les pirates évacuaient du château conquit. La folie s'installant peu à peu dans l'esprit du jeune homme, plus forte que l'idée qu'Elysa était bien décédée, enleva l'hypothèse de sa mort de l'univers du docteur. Balançant entre la recherche d'une Elysa bien vivante et ses recherches qui s'assombrissaient de jour en jour dans le but de la ressusciter, Faust n'agissait pas comme s'il savait qu'elle était morte, mais pas non plus comme si elle était vivante.
    Ne dormant presque plus et ne se nourrissant que du minimum pour rester vivant, Faust devint peu à peu un fantôme ne sortant presque jamais des laboratoires et hantant parfois le château à la recherche de la douce Elysa. Persuadé qu'il pouvait ramener à la vie une Elysa qu'il ne s'avouait pas morte, il sombra dans les plus noires pratiques de la médecine et maitrisa l'art de la nécromancie en quelques mois. A travers ses recherches, il découvrit le Hono Hono no Mi qui lui donna un pouvoir presque infini. Cherchant plus à ressusciter Elysa grâce à ses nouvelles capacités qu'à venger sa mort, sûrement parce qu'il ne se l'était jamais vraiment avoué, Faust ne chercha pas à tuer les pirates et soigna même leur capitaine quelques fois. Cela lui permit d'avoir accès à tout l'équipement nécessaire pour ses expériences de plus en plus étranges qu'il commença bientôt à faire sur lui-même (et discrètement sur quelques pirates ou esclaves).

    L'île devint une plateforme pour la vente d'esclave ou des grossistes remplissaient régulièrement leur stock en hommes, femmes, enfants ou autres créatures étranges pour ensuite les vendre sur les lieux de ventes plus fréquentés. Daiwaru avait beaucoup de collaborateurs qui lui vendaient des pirates trop insouciants à leur arrivée sur Grand Line et il les revendait après les avoir triés et estimés à un bon prix. Les villageois de Drum étaient généralement épargnés et étaient réservés pour payer des taxes et remplir le garde manger du roi.

    Un jour, suite à quelques disparitions douteuses au sein du château, le roi questionna son médecin sur ses recherches douteuses qu'il avait jusque là financé sans vouloir en apprendre plus. Faust lui avoua alors son ambition de ressusciter sa femme Elysa. Prenant ça pour une blague, Daiwaru explosa de rire et se rappela d'une jeune femme d'une grande beauté qu'il avait regretté d'avoir tué, "mais bon, pour faire pousser une nouvelle plantation, in faut éradiquer l'ancienne" lui dit-il. A la description de sa femme faite par Daiwaru qui fantasmait d'un air rêveur et pervers sur cette "belle infirmière aux cheveux blonds et soyeux et à la poitrine bien...", le médecin entra alors dans schizophrénie colérique qui l'animera souvent par la suite. Frénétique, il leva les nombreux corps entassés dans une des fosses communes derrière le château grâce à la nécromancie aidé de son pouvoir du Démon et attaqua avec son armé de mort, relevés pour leur vengeance contre l'ancien équipage de pirates et les détruisit d'un trait.

    Les villageois ne remarquèrent que vaguement l'absence du roi et de ses shérifs qui ne réclamèrent plus jamais d'impôts. Sa disparition ne les intéressait pas et ils se gardaient de trop poser de question. Beaucoup assumèrent que le jeune docteur talentueux était, lui aussi, mort lors de l'invasion des pirates en même temps que beaucoup d'autres même si un doute subsistait lorsque les grossistes curieux de l'absence de Daiwaru ne redescendaient pas de la montagne. Le château de Drum trônait toujours sur la plus haute montagne de l'île, mais personne n'en redescendit plus jamais.
    Depuis le massacre, Faust retrouva le corps de sa bien-aimée dans une des fosses communes et malgré des mois et des mois de recherches sans relâche, il ne put retrouver la partie basse des jambes d'Elysa, parmi les nombreux corps en putréfaction. Il lui donna donc ses jambes, se confinant dans une chaise roulante. Il utilisa cependant le corps de son chien, lorsque celui-ci mourut quelques années plus tard, qu'il contrôlait grâce à ses capacités pour remplacer ses jambes. Calmé d'avoir retrouvé son amour, Faust n'erra plus dans le château maintenant vide et contrôla un peu plus sa folie mais resta enfermé dans le château à mener ses expériences occultes. Obsédé par ses expériences qui lui permettraient de ressusciter Elysa, il ne libéra pas non plus les esclaves qui étaient restés enfermés qu'il utilisa comme rats de laboratoire, mais ne chercha pas à en capturer d'autres lorsqu'il en épuisa le stock. A ses yeux, il n'y avait que sa douce et tendre et lui, dans leur nid d'amour, il s'occupa donc de quiconque essayait de récupérer le palais, sentant toujours que le jour de leur réunion approchait.

    Le renouveau

    Après années d'isolation totale, alors que Faust entamait le chapitre sur le secourisme chez les homme-poissons avec Elysa, enfermés dans les laboratoires du château comme à leur habitude, un homme arriva au sommet de la montagne. Cela faisait un certain temps que les vendeurs d'esclaves n'approchaient plus du château et Faust ne faisait plus vraiment attention au monde extérieur, continuant l'éducation de sa douce compagne. Mais alors même qu'ils discutaient de leur rêve de parcourir les mers à la découverte de nouvelles choses une fois Elysa ressuscitée, ils furent surpris pas un homme qui les observait de l'encadrement de la porte.
    Comme toujours, l'homme affirma que le docteur ne serait jamais capable de ramener sa dulcinée à la vie, déclenchant une folie furieuse chez Faust qui se jeta sur le malheureux. Ils traversèrent une fenêtre pour atterrir dans la cour enneigée située derrière le château où docteur, complètement déchainé comme toutes les fois où l'on se moquait de son ambition, leva les nombreux corps enterrés sous la neige grâce à la nécromancie et son pouvoir spécial. Un long combat fut engagé entre Faust et son armée de squelettes et l'inconnu accompagné d'un petit groupe d'homme-femmes.
    Mais, après un petit moment, la folie du docteur fut quelque peu calmée par le fait que le combat n'était pas aussi simple que ce à quoi il s'attendait. Les étranges créatures maquillées, même criant d'une voix horriblement stridente, se défendaient assez bien et leur chef semblait n'avoir aucun mal à combattre ces pantins osseux. Lui aussi était doté d'un pouvoir étrange, celui de contrôler les ombres. Il démembra avec agilité des dizaines de corps ce qui agaça de plus belle le docteur qui éprouvait une certaine affection pour les défunts. Faust se mêla donc au combat, attaquant son adversaire à coup d'os renforcés et aiguisés.

    Le combat s'allongea pendant plusieurs heures et les compagnon-nes de l’homme furent bientôt mit hors combat par les mort-vivants ne connaissant pas la fatigue. Leur chef, en revanche, ne faiblissait pas plus vite que le docteur qui, même en s'investissant au maximum, ne put qu'égaler l'inconnu qui attaquait toujours avec force, ingéniosité et agilité. Obligé d'utiliser des stratégies plus subtiles que la simple puissance de son fruit du démon, le grand amateur d'énigmes et de difficultés finit peu à peu par oublier la frustration causée par les mots de son adversaire pour apprécier le combat, même mortel. Toute son intelligence et sa vivacité d'esprit était enfin requiert pour déjouer les ruses de son adversaire et en inventer pour le piéger à son tour. Mais alors que le combat semblait voué à une fin autodestructrice, l'adversaire sortit une dernière technique désespérée et se travestit en la belle compagne du docteur grâce à une photo trouvée dans le château.
    Plus furieux que jamais de cette insulte à sa femme, Faust mit toutes ses dernières forces pour achever l'inconnu, mais il se trouva incapable d'assainir un tel coup à l'homme dont les traits d'une délicate finesse se fondirent avec ceux d'Elysa dans l'esprit du docteur. Dans un moment d'hésitation, la raison reprit le dessus de l'esprit versatile du docteur qui explosa de rire devant le ridicule de la situation. Faust ne sentait pas la douleur étant constamment sous anesthésie, mais ses membres et muscles souffraient énormément du combat titanesque et s'écroulant de fatigue dans la neige, sachant qu'il ne pourrait pas gagner, il étreignit se corps de sa femme dans une dernière embrassade et se sentit même reconnaissant que l'inconnu lui ai offert une dernière vision, même légèrement différente, de sa femme avant de mourir.

    Pourtant, le dernier coup n'arriva pas. Toujours dans son accoutrement étrange, le jeune homme blond s'approcha un léger sourire aux lèvres. Il demanda alors au docteur de rejoindre son équipage de Pirates en tant que médecin de bord. Il lui indiqua ensuite que s'l souhaitait vraiment ressusciter sa femme, il le suivrait pour étudier les nombreux mystères de cette Terre plutôt que rester sur cette île dont il savait déjà tout, enfermés dans son château à lire des livres.
    Hésitant, il fut convaincu par Elysa qui lui rappela que c'était une bonne occasion pour réaliser leur rêve de quitter l'île de Drum et de parcourir le monde. Un peu déçu de ne pas avoir rendu ses beaux yeux scintillants à sa femme pour qu'elle puisse apprécier le spectacle de l'aventure, il suivit tout de même le capitaine et sa bande de femmes monstrueuses.

    Renaissance

    Sur le bateau de Leck Demonis, l'Okama volant, attendait déjà un cabinet pour son usage personnel où il installa ses nombreux livres, son matériel de médecine et de différents rituels occultes, les précieux flacons dans lesquels il avait conservé les morceaux de corps de sa femme, et quelques vêtements.
    Ses nouveau compagnon-nes okamas restèrent distant-es pendant quelques jours, effrayé-es par l'aspect fantomatique de leur nouveau docteur et sa compagne squelette, mais furent bientôt charmé-es par son attitude de gentleman, en particulier Julietta, resté-e dans l'équipage seulement pour rester avec Leck qu'il aimait à la folie. Une certaine complicité naissa entre les deux hommes, sûrement liés par leur passion démesurée pour l'élu-e de leur coeur. Ne rejettant pas Elysa autant que les autres membres de l'équipage et comprenant qu'elle faisait partie de Faust, il fut le premier à inciter les autres à considérer Elysa comme un membre à part entière de l'équipage.Forcé de manger la cuisine spéciale des okamas, réputées pour avoir des vertus variées, le docteur reprit un peu de couleur et de consistance corporelle et Elysa fut même parfois habillée par ses nouvelles ami-es qui, sous l'influence de la folie de Faust qui lui parlait tout le temps et semblait trouver ça évident, la considéraient presque vivante.

    (Ceci n'est pas Faust XD)
    Peu après l'arrivée du docteur, l'équipage se réduit à cinq "hommes" : Leck, le capitaine, Rose Maria, Navigatrice et danseuse talentueuse, Roberta la charpentière ingénieur et ses outils à déco fantaisie, Julietta, sans métier particulier mais d'une grande gentillesse et Faust, le docteur fou. Ensemble, ils dépassèrent beaucoup de défis que leur posait Grand Line, ses îles étranges et son climat imprévisible (sauf par Rose Maria). Solidaire dans leur passion de l'aventure, ils suivirent avec enthousiasme la volonté de Leck de devenir Capitaine Corsaire, ce qui allait donner une toute autre dimension à leur voyage vers le One Piece.

    •• Who am I ?



      • Pseudo : Lyn
      • Âge : 17,8 ans
      • Taux de Fréquentation : 4/7 (en moyenne)
      • Où avez-vous connu le forum ? One Piece The Last Epic (RIP)
      • Avez-vous lu le règlement ? : Hana Le Confirme (:
      •Impressions générales : Que l'aventure (re)commence ! Very Happy Prête à tout pour que le forum décolle et s'épanouisse ! (^0^)/


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Leck Demonis
« Capitaine Pirate »
“Le faucheur d'âmes„
•• Fondateur ••

Messages : 336
Date d'inscription : 10/10/2010
Age : 28
Mer d'Origine : East Blue (puis adopté à Grand Line)

Feuille de personnage
Niveaux:
30/100  (30/100)
Expérience:
0/500  (0/500)
Statistiques:
MessageSujet: Re: Faust VIII, Le Docteur Fou... Amoureux   Mer 1 Déc - 11:48

Bonjour Mon chère petit Faust <3
Étant Membre du même équipage je me refuserai à te validée personnellement (je ne me sens pas apte à être objectif car j'adore trop ton personnage lol)

Toutefois je suis en mesure dors et déjà de te donner les PS (Points statistiques) Bonus lié à ton armement, tes aptitudes et ton fruit du Démon.

Fruit du Démon :
+15 Points en Endurance et +5 en Force. Toutes les compétences de ton fruit son acceptée.

Armement :
Guillotine + 1 Point en Force Lié à celle-ci je te laisse maitriser 1Technique de tranche (Métier : bretter) "Tranche bois".(Coup 1PSX)

Aptitudes :
0 Points

(PS: je demanderai à un autre admin de venir te validée très prochainement)

_________________
¤ Le courage est la magie qui transforme les rêves en réalités ¤

¤ Le courage est la magie qui transforme les rêves en réalités ¤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://one-piece-rebirth.forumactif.com
avatar
Hana Mikai
« Lieutenant-Colonel »
“ La Gâchette „
•• Administratrice ••

Messages : 80
Date d'inscription : 10/10/2010
Age : 24
Mer d'Origine : Derrière toi... Bouh !

Feuille de personnage
Niveaux:
34/100  (34/100)
Expérience:
26/500  (26/500)
Statistiques:
MessageSujet: Re: Faust VIII, Le Docteur Fou... Amoureux   Mer 1 Déc - 20:32

    Pas besoin de demander quelqu'un...
    Je suis là toujours présente et à l'affut !
    Alors de nouveau Bienvenue à toi ^^
    Passons au jugement *fuufuu*

    FDD : Ma foie je ne vois pas pourquoi il te serait refusé.
    Sans soucis je te l'accorde.

    Descriptions : Elles sont complètes mais je ressens comme un effet de répétition.
    Par vers les mot et phrases, mais les sujets. Enfin pas la peine de de s'attarder dessus,
    Ce n'est vraiment rien de grave juste un ressentiment.
    Très peu de fautes d'orthographes et appréciable à lire ! (:

    Histoire : Il y a un sens et j'ai aimé lire mais,
    Je n'ai pas suivi quand tu acquis ton fruit.
    Peux-tu me le dire si j'ai pas capté cet instant.
    Sinon bien joué ^^ par contre aussi attention au oublie de lettre.
    C'et bien de lire un texte mais quand tout d'un coup on voit "l" ou autre
    Ca fait tout bizar et on se perd dans la lecture x)

    Je dirais niveaux 30 En esperant que tes rp's soit de si bonne qualité.
    Le reste vous savez ce qu'il y a à faire.
    Bon rp' à toi ex-Maru ^^

_________________
[ Ne pense pas que tu vivras eternellement sur cette mer... ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Faust VIII
« Pirate »
“Méphistophélès„
•• Moderateur••

Messages : 48
Date d'inscription : 21/11/2010
Mer d'Origine : Drum - Grand Line

Feuille de personnage
Niveaux:
30/100  (30/100)
Expérience:
29/500  (29/500)
Statistiques:
MessageSujet: Re: Faust VIII, Le Docteur Fou... Amoureux   Mer 1 Déc - 20:52

Je ferais attention à tout ça Very Happy !

Faust acquiert le FDD quand il fait des recherches morbides sous le financement de Daiwaru après la mort de sa femme. C'est peut-être passé un peu rapidement dans l'histoire >.<.

Citation :
Persuadé qu'il pouvait ramener à la vie une Elysa qu'il ne s'avouait pas morte, il sombra dans les plus noires pratiques de la médecine et maitrisa l'art de la nécromancie en quelques mois. A travers ses recherches, il découvrit le Hono Hono no Mi qui lui donna un pouvoir presque infini. Cherchant plus à ressusciter Elysa grâce à ses nouvelles capacités qu'à venger sa mort, sûrement parce qu'il ne se l'était jamais vraiment avoué, Faust ne chercha pas à tuer les pirates et soigna même leur capitaine quelques fois. Cela lui permit d'avoir accès à tout l'équipement nécessaire pour ses expériences de plus en plus étranges qu'il commença bientôt à faire sur lui-même (et discrètement sur quelques pirates ou esclaves).

Niveau 30 hehe ^w^

Donc avec mes 100 PS et mes bonus -

Force : 15 (+6)
Résistance / Endurance : 15 (+15)
Vitesse : 27
Réflexion : 40
Mental : 3

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Element Emishi
« Commandant de Division »
“ Ghost's Child „
•• Administrateur ••

Messages : 39
Date d'inscription : 10/10/2010

Feuille de personnage
Niveaux:
44/100  (44/100)
Expérience:
12/500  (12/500)
Statistiques:
MessageSujet: Re: Faust VIII, Le Docteur Fou... Amoureux   Mer 1 Déc - 21:53

endurance n'existe pas xD c'est résistance.
J'approuve les dires de mes collègues, ton fruit t'accorde une résistance spéciale dut à la possibilité de régénération de tes os. J'accepte aussi pour la force, tu peux solidifier les os de ta main.
Rien à ajouter, même si je trouve le level 30 un peu haut, pour moi ton premier RP sera révélateur ! Je te fais confiance ! =)
Bon RP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Faust VIII, Le Docteur Fou... Amoureux   

Revenir en haut Aller en bas
 

Faust VIII, Le Docteur Fou... Amoureux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG : Rebirth :: .oO Préface Oo. :: ** Le Port ** :: Présentations :: Achevées-
Sauter vers: