One Piece RPG : Rebirth


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mizukawa Sutero[Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Mizukawa Sutero
«Capitaine Pirate »
“Dragon des Mers„
•• Membre ••

Messages : 19
Date d'inscription : 18/12/2010
Age : 27
Mer d'Origine : North Blue

Feuille de personnage
Niveaux:
31/100  (31/100)
Expérience:
5/500  (5/500)
Statistiques:
MessageSujet: Mizukawa Sutero[Terminé]   Mar 21 Déc - 6:52


    Identity Card

    •• Mes veines ne s'y coulent pas du sang, mais de la volonté !


      • Dénomination: Mizukawa Sutero
      • Âge: 19 ans
      • Race : Humain
      • Sexe : Masculin
      • Faction : Pirate
      • Grade souhaité :
      • Équipage Souhaité : /Pas encore
      • Métier : Inventeur/Assassin
      • Aptitude de Métier : Spécialisé dans les 4 éléments.
      • Fruit du démon | Capacité demandé(e) :
      Kaze Kaze no Mi / Fruit du Vent
      Le corps de celui qui mange se fruit se change en vent/air. Il devient alors capable de créer des tempêtes, des rafales de vent importantes et d'insuffler du vent dans ses armes afin de mêler le pouvoir du logia à des katanas, par exemple. Ce logia est dans son élément lorsqu'il y a une tempête et/ou de fortes rafales de vent.[/font]

      • Armement : Hattori Hanzo, une corde à piano et des couteaux tranchants cachés dans sa ceinture et chaussures
      • Objectif principal et/ou secondaire :Devenir empereur et renversé le gouvernement.
      • Rang personnel au personnage désiré (surnom) : Le Dragon des mers


    •• On the Mirror

    - Description physique -


    Brillant, tel est l'adjectif qui convient le mieux à Mizukawa. Ses vêtements sont resplendissants,
    Il porte un pantalon pas très serrés voir large, pour aérer ses coups de pieds et donner une force grâce à l'aérodynamisme causé par le textile venant d'une peau de dragon et les détails de chaque couture sont l'œuvre d'un expert. Sa marche est très élégante, il pense qu'il est primordial d'accueillir les morts avec classe au contraire de l'ange qui s'habillerait de n'importe quelle façon selon les livres. On n'entend aucun bruit lorsqu'il se déplace avec ses chaussures cirées, on peut même apercevoir son reflet sur ses italiennes d'un noir profond, faites de cuir de requin, elles cachent deux couteaux confectionné pour les coups bas.

    Le jeune homme ne se sert pas que de ses pieds pour combattre, il utilise un sabre nommé Hattori Hanzo, doté d'un tsuka en cuir de dragon et d'une lame forgé de titane éblouissante, légère et résistante, il ne l'utilise qu'à de rares occasions, le laissant reposé dans son saya, qui se trouve accrocher à sa ceinture. Cette dernière n'est pas ordinaire, d'une couleur vive, elle est doté de plusieurs mécanismes qui servent à la vie quotidienne de pirate. Cachée sous une veste chatoyante cousue par la délicate main de sa mère. Elle ne comporte aucune égratignures, car Sutero prend soin de l'enlever délicatement de son corps musclé lors d'un combat, laissant sa chemise blanche flottée en air, tel un drapeau, choisi pour faire apparaitre les taches de sang de ses adversaires. Il a divers tatouages dispersés sur son corps, dont l'un est un dragon dessiné sur son dos.

    Un autre ressemblant à une flamme partant de son épaule gauche jusqu'à la moitié du cou.
    Ils sont fusionnés sur sa peau claire et soyeuse.
    Mizukawa porte des gants blancs pour cacher ses mains recouvertes de cicatrices dû à ses nombreux entrainement et coups sur les visages de ses adversaires.
    Ils ne les enlèvent qu'au combat ou lorsqu'il allume sa cigarette, qu'il dépose ensuite sur ses fines lèvres. Un sourire radieux laisse apparaitre ses dents blanches, l'email de celle-ci n'est que brillante, c'est un ange qui expire de la fumée par son long nez.
    Un ange de la mort, dont le visage écarlate et ses traits courts imprègne une expression dite invisible, ses émotions restent cachées...Comment définir son expression lorsqu'il est en combat ? On le prend généralement comme fou, mais il est tellement réfléchi qu'on ne sait quoi pensé.
    [J'ai pensé à l'expression du joker!]
    Lorsque le pirate retire ses lunettes de soleil, on peut apercevoir des yeux clairs aux contours étincelant signe de son intelligence, légèrement ovale, il a un regard digne d'un loup enragé.

    Il incarne la terreur et la peur, il fait tombé plus d'un avec, dont la nécessité de porter une paire de vue assez classe. Les verres ont été fabriqué avec du sable de South Blue chez le forgeron qui lui a fait son katana, Celui de droite, comporte une modification au niveau de la monture en carbone renforcé. Il peut être détacher pour être une lame de secours, lorsqu'on est ligoté.
    Ses cheveux blonds mi-longs sont soyeux, son secret ? Il prend le jaune d'un oeuf et de l'huile d'olive, les mélangent et applique cela le matin.* Mizukawai parce que vous ne le valez pas*.
    Avec ce corps d'1m90 assez musclé doté d'une tenu élégante, Mizukawa brillant comme la lumière du jour semble parfait, mais il cache en dessous de cela, un profil de psychopathe, un cinglé qui n'aurait jamais dû exister, le pire de tout, il est très intelligent, un savant né.

    •• In my Head

    - Description mentale-


    Rouge, sa couleur préférer. Son âme est éclaboussée par ce pigment, il en est fou. Ce qu'il adore le plus au monde est le sang. Des gouttes qui martèlent et dansent sur son visage qui laisse des traces d'horreur marquer sur son âme s'il en a une. Il n'a aucune pitié, il peut même tuer une femme portant son enfant, aucun regret ni remord ne l'atteindront. Cependant, il a des principes auxquels il y tient. Ne tuer aucune âme qui penserait être faible, voyez-vous, mizukawa n'attaque que les gens qui se croient en sécurité et plus fort que les autres, tel que les hommes avec un pouvoir, ceux qui font régner la loi et les croyants. Noir macabre est la profonde couleur de son esprit dérangé. Son intelligence ne fait qu'accentuer sa folie.

    Mizukawa prend plaisir à torturer et tuer des gens, il est très empathique. Il ne tue pas parce qu'il a eu une enfance difficile mais simplement par la théorie de tout un système, sa propre loi, qui n'est autre que :* Tout à son yang, les gens ne sont jamais innocents. Les tuer permettra au plus faible de survivre.*

    Tout est blanc et noir ainsi est le cercle de la vie. Ne croyez pas qu'il ne peut pas avoir de compagnons ni d'amis, cela n'est que son pêcher mignon. La confiance qu'il accorde à ses amis est très grande, que si on le trahissait, la sentence serait impitoyable, vous préféreriez ne pas être né que de voir ça, alors imaginez celui qui vivra cela.

    Il aime tout ce qui est technologie, inventer de nouvelles choses, se baigner dans l'eau, découvrir ce que cache les océans, fumer des cigarettes mentholés, faire la fête avec ses compagnons, le regard d'une jolie fille et l'argent sans oublier les tâches de sang.
    Par contre, il déteste qu'on lui parle de haut, le sermonne, mais aussi la trahison, la destruction ou l'ignorance de tout ce qui est haute-technologie et méprise ce qui se vante.

    Sa passion, c'est l'histoire des objets rares, la construction de haute-technologie et tout ce qui a une relation avec l'eau.
    Son plat préférer est la viande saignante. Son passe-temps est la lecture et l'étude des étoiles la nuit, quand il a le sommeil trouble.
    Son pêcher mignon c’est de tuer les sois disant dit innocents qui se croient plus forts.

    Toujours réfléchis, tête pensante, il n'hésitera pas à passer des jours sans dormir pour répondre à une question qui se serait posé sur un mécanisme très compliqué. Lorsqu'il aune décision à prendre, c'est toujours sous l'eau.

    Enfin, Mizukawa Sutero est une marmite fumante, Drôle avec ses amis, réfléchis avecBeaucoup de folie, un grain de charisme, du sadisme et de la passion ! Il lui arrive de combattre de puissant adversaire, ce n'est pas parce qu'il est sadique qu'on peut éventuellement penser à un manque de force ou une faible personnalité. Lors d'un combat de taille, sa concentration est maximale, il ne peut pas se permettre de faire souffrir son adversaire s'il est beaucoup plus fort, il manigance très rapidement une tactique et puis agit de suite avec sa plus grande force. Il aura tendance à rabaisser et à humilier son adversaire. Ce pirate sait quand même reconnaitre la défaite, il prendra soin de mémoriser chaque détail du combat pour en tirer avantage la prochaine fois...


    •• In my Memory ... it's My Story.


    - Histoire -
    Chapitre I: La naissance d'un démon

    Quelque part sur la mer de North Blue dans un bateau de croisière, une âme impure non béni des dieux naquit le jour où les fleurs de cerisier commençaient à tomber, une part une pour ne laisser que les branches, un arbre sans vie. Le signe de la mort de tout un village, des tremblements survenaient lors de la naissance de ce garçon.

    Sa destiné allait être noir d'après les nombreux prêtres. Sa mère avait peur que cet enfant qui était né avec un tatouage de feu sur le cou, soit comme son père qu'elle avait quitté le laissant avec son premier enfant, il y a deux ans de cela.
    L'être nouveau porta le nom de sa mère, Sutero et grandit sans père.
    D'après les rumeurs, ce dernier était quelqu'un de cruel et diabolique. Nous n'avions aucune idée du pourquoi, elle l'avait quitté avec son fils.

    Ella Sutero faisait tout son possible pour protéger son bébé. Elle travaillait dur pour qu'il puisse avoir une bonne éducation.
    Quelques jours plus tard, l'apocalypse s'abattait sur l'île Inari, des tsunamis venaient frapper la cote.
    La souffrance d'une centaine de gens fût exprimé, elle l'appela donc Mizukawa, qui voulait dire l'eau et le fleuve, signe de tranquillité. Le lendemain, le calme revint, c'est comme si toute la rage de l'océan s'était enfouie dans le corps du garçon, créant ainsi une stabilité parfaite.
    Puisse ce prénom lui donner la force de survivre dans ce monde impitoyable.
    Son parrain était un professeur qui voyageait beaucoup, il aidera à devenir ce qu'est mizu maintenant. C'est un homme d'une cinquantaine d'années, un maître dans l'art de créer des choses et dans tout les arts martiaux, ancien bretteur, il contribua à l'éducation du garçon..

    Il prononça son premier mot à l'âge de huit mois et ses premiers pas furent à ses un ans, un être si fragile, mais pourtant il a en lui, la lignée de grands guerriers sanguinaires et sans aucune pitié. D'après une légende, ses guerriers uniques avaient une folie extrême et une volonté de titans, la plupart avaient un pouvoir divin, d'autres des dons exceptionnels, ils créèrent destruction dans le monde entier, craint de tous, ils arrivaient à leur fin et cela par n'importe quel moyen depuis des générations.
    Mizukawa Sutero était un démon qui n'aurait jamais dû voir la lumière du jour.

    Chapitre II: Le démon est un génie.

    A peine quatre ans et le jeune garçon savait multiplier des séries de cinq chiffres, il avait en lui une intelligence digne des plus grands savants, mais il lui manquait l'expérience et c'est ce que comptait lui donner son parrain, Ando Nagasaki. Ancien bretteur, maîtrisant l'art du combat de dragon, mais aussi un savant. Professeur à ses heures perdues, il lui apportera la sagesse lors d'un combat. Il donna des cours théorique au jeune homme jusqu'à l'âge de neuf ans, Mizukawa acquit le savoir dans le domaine des éléments tels que La terre, le feu, l'air et l'eau. Il comprenait tous les mécanismes qui engendraient leur force, et il avait appris les points faibles de chacun en détails.

    Sans le savoir, il avait en lui la possibilité de choisir entre la lumière et les ténèbres, n'ayant que huit ans, il savait déjà que dans ce monde, chaque personne était unique, différente. Il se questionnait à propos de la probabilité de la singularité, pourquoi on était unique, était-ce le fait de la nature ? Décidait-elle de la diversité ? De nos pensées ? De nos souvenirs ? De nos expériences qui vont au fur et à mesure construire la place dont on aura ? Où était-ce autre chose, peut être il y avait un schéma directeur qui planifiait l'ensemble rédiger par un ou plusieurs personnages. Quelque chose d'inconnu qui offrait à chacun de nous une série de défis personnels qui nous aidera à l'évolution de notre corps.

    Ella Mizukawa lui donna tout son amour et pourtant il se demandait pourquoi, il aimait le mal alors que généralement, un enfant était attiré automatiquement par le bien. Était-ce le fait qu'il soit le fils d'un démon ? Qu'est-ce qui pousse certains de s'engager dans le chemin des ténèbres alors que d'autres choisissent la lumière, est-ce la volonté ? Le destin ? Tant de questions qui attendaient des réponses, il avait certes un goût prononcé pour les énigmes. Le jeune homme apprenait à les résoudre avec sa mère.

    Mizukawa aimait se promener sur la plage, mais avait peur de l'eau. A la fin d'une journée de printemps, il avait trouvé un coquillage qui pouvait rejeter de l'air, c'était un viento-dial. Ce fût-là sa première découverte. Content de sa trouvaille, il alla en informer son professeur, mais par malheurs il le perdit en cours de route. Il avait toutefois l'intelligence, mais il lui manquait la force physique, pour cela Ando Nagasaki âgé de soixante ans lui donnera un programme chargé sur la maîtrise du stress et du flux de volonté. On entend souvent dire : Quand on veut, on peut. Cela est vrai et pas que psychologiquement, mais aussi physiquement et c'était à ses 10 ans qu'il commença son entrainement.


    Chapitre III: Mizukawa le dragon des mers.

    Un surdoué ne voit pas le monde de la même manière qu'un homme normal, chaque détail altèrent dans sa façon de penser, minuscule soit-il. Quand on est petit, notre imagination et notre capacité à apprendre est supérieur pour facilité l'entrée dans la vie sociale. C'est à ce moment-là, que l'être humain devait avaler un maximum d'informations, quand notre cerveau est éveillé prématurément.

    Ando Nagasaki savait cela, après tout avoir enseigné à Mizukawa, il passa aux choses sérieuses et commença la pratique. Le jeune homme eut un entraînement digne des plus grands, son professeur passa au stade de maître et il ne lui donna aucune chance au combat. Réveil au milieu de la nuit, traîné dans la boue, cet enfant qui était tranquille au début commença à avoir la rage. Le maître ne cessa ses exercices impitoyables, il défia le jeune garçon de le piéger à son propre jeu. Bien sûr, les échecs furent lamentables jusqu'au jour où le petit pris soin de réfléchir à un plan et de canalisé sa rage tout en se servant de sa volonté, il réussit son coup. Le maître fière de son élève sut qu'il avait là compris sa leçon sur le flux de volonté et l'ingrédient majeur n'est autre que la rage.

    Le vieux maître pris soin de déposer des feuilles de menthes tout autour de la salle d'entraînement, elles avaient une capacité, celle de maximisé les facultés du corps. La menthe avait un autre effet sur le jeune homme, elle mettait en éveille sa mémoire. Cela expliquait donc le fait qu'il fumait des cigarettes mentholés.

    Il était enfin prêt pour recevoir la technique du dragon. Elle permettait d'accélérer la vitesse des coups, infligeant à son adversaire des dégâts majeurs grâce à une puissance de frappe majestueuse. Cet art martial spécialité d'Ando Nagasaki dépendait de l'élément, le sage avait quatre techniques très puissantes et une ultime, souffle du dragon de feu, gigant punch du dragon de la terre, death kick du dragon de l'eau et mienai du dragon du vent. Il prit soin de mettre en garde le jeune homme sur ses mouvements qui pouvaient être dangereux à sa santé, il ne devait en aucun cas essayer de les maîtriser sans avoir atteint une force dite supérieure. L'élève devait aussi adopter un élément pour acquérir une de ces techniques, ce qui n'était pas tâche facile.

    Atteint ses quinze ans, le maître lui donna sa dernière leçon avant de partir en voyage. Ne faire qu'un avec la nature, l'élément est sauvage comme les animaux, mais il est intelligent et donc très dur à apprivoiser. La seule façon d'acquérir tous les éléments étaient d'en adopter un et puis de fil en aiguille les autres suivaient. Lors d'un entraînement, il emmena Mizu pêcher, il tomba par accident et fût retenu dans les profondeurs des océans. Quelques minutes plus tard, son maître utilisa sa technique pour le sortir de là. Pendant ce temps, le jeune homme entendit des voix...Enfin à bord du bateau, il raconta cela à son maître, il lui répondit que d'après une légende, une créature vivait dans ses océans cherchant à voler les âmes d'autrui, bien sûr cela n'était qu'une légende pour effrayer les enfants. Après toutes les leçons du maître, le jeune homme sans s'en rendre compte, avait adopté l'eau ou bien c'est l'élément qui l'avait fait. Depuis ce jour, il n'eut plus peur de l'eau et continua à s'entraîner pour ne faire plus qu'un avec. Avant son départ, le maître Nagasaki, donna le surnom de dragon des mers et lui divulgua sa technique ultime pour le motiver à continuer l'entrainement et à apprendre de nouvelles choses par lui-même.

    Entraîne-toi ! Et prend soin de ta mère ! Dragon des mers.

    Chapitre IV: Son premier amour.

    Un matin de printemps, lorsque le jeune homme âgé de quinze ans, allait s'entraîner près d'une source thermale pour s'approcher de la chaleur et donc de l'élément du feu. Il traversa par le champ de fleurs. Le temps était à son comble, le soleil brillait comme il ne l'avait jamais fait, des nuages doux apparaissait sous pleins de formes, là haut dans le ciel. Il y avait une odeur de jasmin qui se diffusait aux alentours. On pouvait même apercevoir les animaux sourire. Une belle journée qui s'annonçait, Mizukawa ne le savait pas, mais lors de sa traversée vers les sources chaudes, sa vie basculera.

    Quelque part à proximité du champ, il y avait une petite ferme dirigé par la famille Sogen, s'y trouvait une jeune fille aux cheveux blonds et aux yeux clairs nommé Masumi qui avait le même âge que notre savant. A ce moment de l'après-midi, elle cueillait le pollen des fleurs. Elle était passionnée d'art et de mécanique. Une jeune fille qui aimait partir à la découverte, elle allait souvent explorer les quelques grottes qui se trouvaient dans le coin.

    Au crépuscule, quand Mizu voulait faire une pause pour s'altérer, il croisa les yeux de la jeune fille, il fût transporté dans un autre monde, les battements de son coeur continuaient à accélérer sans cesse, paralysé. Il ne pouvait rien entendre d'autres mis à part son coeur qui réagissait à la beauté de Masumi. C'était un coup de foudre, un rare moment qui n'arrivait pas souvent dans la vie. Un sentiment nouveau pour le jeune homme, il s'approcha de la jeune fille et lui proposa de la raccompagner, car la nuit allait tomber.

    Arrivé à la ferme, après avoir bien discuté en route et fait connaissance, c'était au tour de la jeune fille de tomber amoureuse du jeune garçon. Depuis cette soirée, ils se retrouvaient tous les jours pour discuter. Ils se complétaient parfaitement, à l'anniversaire de ses 16 ans, elle lui offrit une armure qu'elle avait construit pièce par pièce. Il comptait lui offrir quelque chose aussi. Certes, ils étaient jeunes, mais il voulait l'épouser et aller parcourir le monde à la recherche de trésors enfouie, comme de grands archéologues. Mais le destin fût autrement...


    Chapitre V: Massacre à North Blue.

    Les cloches de la ville sonnaient, des cris de panique suivirent à l'unisson des quatre coins de l'île. Réveillé par le bruit infernal, Mizukawa vit des maisons en feu. Il y avait sans aucun doute eu une bataille. Il se leva et s'habilla rapidement. Dans la rue, les gens criaient, on aurait dit la fin du monde, l'apocalypse s'abattait. Il faisait nuit, les ténèbres enveloppait la ville, de la fumée jaillissait de nulle part. Une atroce odeur se faisait sentir, c'était celle de cadavres et de la combustion avec des déchets.

    La mort était présente à faucher les âmes, se régalant. Perturbé par les évènements, il alla chercher sa mère, mais il ne la trouva pas. Quelle était donc la cause de tout cela. Il y avait des marines regroupés en état d'alerte général, la ville était plongée dans le chaos et réduite en cendres. Pourtant, il n y avait aucun pirates à l'horizon, c'était un endroit réputé tranquille. Le paysage était indescriptible, les flammes commençaient à prendre de l'ampleur, il devait faire vite pour ne pas être pris au piège.

    La marine ne tenta pas le moindre effort pour éteindre les flammes, cela était suspect. Au loin, on apercevait des agents du gouvernement, la situation devait être grave pour intervenir d'un coup. Était-ce planifié ? Le jeune homme n'en croyait pas ses yeux, il eut la confirmation quelques minutes plus tard après qu'un agent spécial du gouvernement pris la parole en disant qu'il cherchait un maréchal de la révolution.
    Nous avons carte blanche pour rechercher, la révolutionnaire mythique Ella Sutero !

    Ces mots résonnaient dans ses oreilles, sa mère était de la révolution. Il ne voulait pas avaler ses sottises, mais cela expliquait ses nombreuses absences. Des révolutionnaires étaient cachés dans le grand champ menant aux sources thermales. Ce qu'affirmait un agent du Cp lors d'une de ses enquête. Ils allaient en direction de la petite ferme des Sogen, Mizukawa entendit la conversation des chefs et pris la décision de les suivre.

    Il ne pouvait pas les laisser faire, ils avaient saccagé la ville sous prétexte de la justice s'attaquant à des plus faibles. Il devait les combattre intelligemment, s'il divulguait son identité, il allait mourir. Il voulait engager le combat, mais la vue d'une centaine de révolutionnaires cachés dans le champ sortant en criant des injures sur leurs ennemies, le stoppa. Le sang se répandait s'étalant sur le sol, c'était de la peinture humaine, une horreur qu'on appela de l'art.

    La fin fût rapide, grâce à l'aide des pacifistas, œuvres du Dr Vegapunk. Ils étaient deux et à eux seul, ils détruisaient tout dans leurs passages. Ils ont tué tous les révolutionnaires ainsi que beaucoup de civils. La dernière action de l'un des robots était de détruire une maison, celle des Sogen. Le jeune homme arriva à temps pour s'interposer, mais les ordres étaient de détruire tout ce qui pouvait être une cachette. Ce fût le premier combat du garçon, il était face à un pacifistas, face à une mort certaine.*N'utilise en aucun cas, les techniques que je t'ai apprises si tu n'as pas le niveau*Il se rappela les paroles d'Ando, mais à quoi bon. L'amour de sa vie était en danger, à ce moment-là, le choix fût facile. Il se mit à se concentrer et invoquer la force de l'eau, la pression atmosphérique s'était modifié créant des nuages de pluies, Mizukawa le dragon des mers n'avait plus de force. Cette technique demandait trop de puissance, il puisa sur ses réserves en se souvenant du sourire de Masumi. Il n'eut pas assez de temps, le pacifistas lança son attaque et acheva le jeune homme le laissant par terre à la frontière de la mort.

    On avait assisté dans un coin du monde, l'âpre fatalité qui se perdait dans le lointain, il y avait des témoins, par leur faute, ils ont induit cette immonde à rester caché, cette bataille qui fût étouffée par le plus grand massacre des pirates selon le gouvernement. Ils ont mis à profit la parque des êtres subtils, ils ont incité la mort à couper le fil, le vaste éther en a eu des séquelles et ouvra l'immense gouffre de l'immortel. Ainsi s'acheva ce cauchemar, le jeune homme se réveilla quelques jours plus tard...


    Chapitre VI: La vengeance est un plat qui se mange glacé !